Un client libre pour Google Drive sous Linux (MAJ)

vignette

Rédigé par P3ter - - 9 commentaires

Vous le savez probablement déjà Google Document est devenu Google Drive, le Dropbox made in Google, mais malheureusement pour nous autres qui sommes sous Linux, il n'y a pas de client officiel. Même si Google a confirmé qu'ils vont le développer, un projet libre a vu le jour et évolue rapidement, pour nous proposer un client Linux à Google Drive, il s'agit de Grive.

 


MAJ 22/10/2013 : Un front-end à GDrive est désormais disponible, il s'agit de SyncDrive.

MAJ 15.09.2012 : Je vous invite à lire cet article, dans lequel je présente Insync, un client Google Drive pour Linux qui contrairement à Grive va vous permettre de faire de la synchronisation automatique à la Dropbox.

MAJ 07.08.2012 : La dernière version de Grive permet l'upload et la suppression de fichiers (déplacement dans la corbeille de Google Drive ou dans le dossier ".trash").
Prévu dans une prochaine version : synchronisation automatique (like Dropbox) y compris des fichiers au format Google Document. - Source.

 


 

Instalation

Les paquets pour Ubuntu sous disponibles sur le Launchpad de WebUPD8. Pour les autres distribution, il faut passer par les sources via le Github du projet (cf. bas de l'article). Et bien sûr, pour Archlinux, Grive est disponible via AUR (yaourt -S grive).

 

 

sudo add-apt-repository ppa:nilarimogard/webupd8 sudo aptitude update sudo aptitude install grive 

 

 

Utilisation

Le principe et le même que Dropbox, les fichiers sont enregistrés en local dans un dossier pré-défini. Commencez par vous créer un dossier qui accueillera vos données. Une fois dans le dossier lancez la commande grive -a. L'option -a est à utiliser uniquement la première fois que vous lancez Grive pour autoriser le programme à accéder à vos données sur Google Drive. Il faut pour cela copier/coller le lien que Grive vous affichera et ensuite copier dans le terminal le code que google vous donnera.

 

 

mkdir ~/Grive ; cd ~/Grive grive -a # la première fois grive # les fois suivantes 

 

 

Fonctionnalités

Grive étant encore jeune, il lui manque quelques fonctionnalités, notamment l'upload de fichier et la synchronisation automatique. En effet, vous serez obligé de lancer la commande grive manuellement et dans le dossier associé. Les deux développeurs C++ sont assez réactifs et le projet devrait évoluer rapidement.

Github du projet
Google Drive

 

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ecdrgd ?

#1  - anonyme a dit :

Je doute que Google arrive avec une version de Linux rapidement malheureusement :(

Répondre

#2  - Dragon a dit :

Merci pour cet article, je suis en train de synchroniser.
Mais j'ai une question, le but des synchro c'est d'avoir sur plusieurs PC les même information, donc sur mon portable je vais devoir refaire l'option -a ?

Merci

Répondre

#3  - P3ter a dit :

@Dragon : Je n'ai pas fait de test sur plusieurs PC, mais à priori oui il faut lancer "grive -a" la première fois sur chaque PC, pour que tu puisses autoriser ta machine à accéder à ton Google Drive.

Répondre

#4  - Dragon a dit :

OK, j'ai pas eu ele temps de tester hier soir, je ferai ce soir certainement. Mais déjà sur mon PC au boulot ça marche bien.
Une synchro le matin et une le soir avant de partir et hop c'est bon :-)
Bon comme Dropbox ce serai mieux :-)

Répondre

#5  - P3ter a dit :

@Dragon : Merci à toi pour ton retour d'expérience ;) Un petit script peut-être t'aider en l'ajoutant aux applications qui se lancent au démarrage ("gnome-session-properties &"), ça t'éviteras de lancer les commandes à chaque fois.

#!/bin/bash
cd $HOME/Grive
grive

Répondre

#6  - Dragon a dit :

Pour le démarrage en effet, mais je dois quand même y penser avant de quitter :-(

Répondre

#7  - Dragon a dit :

Cool ta mise a jour, j’attends avec impatience cette fonctionnalité :-)

Répondre

#8  - Dragon a dit :

Mon Grive ne marche plus :-(

Répondre

#9  - P3ter a dit :

@Dragon : Effectivement, à priori il y a pas mal de bugs qui remontent via le GitHub du projet depuis quelques jours. Je vais tester une autre solution qui fera bientôt l'objet d'un article sur le blog.

Répondre