Etendre une partition sur un disque monté

vignette

Rédigé par P3ter - - 3 commentaires

Après un upgrade du VPS qui héberge ce blog, j'ai pu bénéficier d'un espace disque plus important. Cependant le partitionnement, lui, n'a pas changé. Ne pouvant pas redémarrer mon VPS sur un live CD du type GParted, j'ai dû étendre ma partition alors que le disque était monté.

L'opération est simple, mais pensez à sauvegarder vos données avant toute manipulation. Après s'être connecté sur la machine, un terminal ouvert, commencez par passez root avec la commande su - root ou bien avec sudo -i

Pour identifier votre disque ainsi que ses partitions et leurs tailles utilisez la commande ci-dessous :

lsblk

Pour l'exemple, notre disque sera /dev/sda et nous souhaitons étendre au maximum la partition /dev/sda4, qui est montée dans /data

Lancez la commande ci-dessous, vous permettant d'entrer dans l'outil qui va redéfinir la table de partition. Tant que vous n'avez pas valider l'option "w" (write), aucune modification ne sera réalisée.

fdisk /dev/sda

Attention : si vous souhaitez étendre la partition de démarrage (/dev/sda1, par exemple), avant d'enregistrer les modifications avec l'option "w", il faut impérativement utiliser l'option "a" pour indiquer que la nouvelle partition sda1, que vous venez de créer, est la partition bootable.

  1. Affichez la liste des partitions avec l'option "p". Pour cela, tapez la lettre "p" puis tapez sur "Entrée".
     
  2. Notez le numéro de cylindre qui correspond au début de la partition sda4
     
  3. Entrez l'option "d" est effacez la partition 4 (sda4). Ceci efface la partition de la table des partitions, mais n'efface pas les données sur le disque.
     
  4. Entrez l'option "n", pour créer une nouvelle partition. Assurez-vous qu'elle commence sur le même cylindre que celui que vous avez noté à l'étape 1. Pour le cylindre de fin, laissez la valeur par défaut qui devrait correspondre au dernier cylindre du disque.
     
  5. Si tout c'est bien passé jusqu'ici, entrez l'option "w" pour enregistrer la nouvelle table de partitions. Un message vous indiquera que la table de partition ne peut être lu parce que le disque est occupé, mais ce n'est pas gênant pour continuer.
     
  6. Redémarrez avec la commande "reboot"

 

Désormais vous avez un filsystem (/data) de la taille de l'ancien disque. Mais cette fois il est dans une partition (/dev/sda4), plus grande.

Voir les filesystems avec la commande : df -h

Voir le partitionnement avec la commande (droits root) : fdisk /dev/sda

La partition est prête, il ne reste plus qu'à étendre le filesystem avec la commande ci-dessous.

resize2fs /dev/sda4

Faites un petit df -h pour vérifier la taille du filesystem et c'est terminé !

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot omre ?

#1  - David VANTYGHEM a dit :

Intéressant, je ne pensais pas que ça pouvait marcher sans démonter la partition.
Une petite coquille : "Assurez vous quelle" -> "Assurez-vous qu'elle"

Répondre

#2  - Albator a dit :

"avec le commande" -> "avec la commande"

Répondre

#3  - Pedro CADETE a dit :

@David VANTYGHEM, @Albator : C'est corrigé, merci !

Répondre